26.5 C
Brazzaville
sam 1 octobre 2022
spot_img
AccueilActualitéAngola : Le M.p.l.a sur le qui-vive, après les élections et...

Angola : Le M.p.l.a sur le qui-vive, après les élections et les obsèques de Dos Santos

Dimanche 28 août 2022, l’Angola a porté en terre son ancien Président, José Eduardo dos Santos, décédé le 8 juillet 2022, dans une clinique de Barcelone, en Espagne, à l’âge de 79 ans révolus. Sa dépouille a été rapatriée en avion samedi 27 août, sur fond de querelle opposant sa veuve et le gouvernement à certains de ses enfants, dont sa fille Tchizé Dos Santos, qui s’y opposaient, souhaitant plutôt des funérailles dans l’intimité familiale. Mais, juste une semaine avant, ces enfants ont perdu devant un tribunal espagnol qui a ordonné le rapatriement, en Angola, de la dépouille de l’ancien Président.

Ainsi, le gouvernement du M.p.l.a (Mouvement populaire pour la libération de l’Angola), au pouvoir depuis l’indépendance du pays en 1975, et dont le candidat à l’élection présidentielle, le Président João Lurenço, vient de gagner sa réélection sur le fil du rasoir, a pu organiser, dimanche 28 août, des funérailles officielles grandioses, pour rendre hommage à son ancien président.

Le Président Joao Lurenço et ses homologues chefs d’Etat, pendant la cérémonie d’hommage.
Le Président Joao Lurenço et ses homologues chefs d’Etat, pendant la cérémonie d’hommage.

Après deux jours de commémorations, la cérémonie officielle d’hommage a eu lieu dimanche, à la Place de la République, à Luanda, devant des Chefs d’Etat étranger, dont le Congolais Denis Sassou-Nguesso, le Sud-africain Cyril Ramaphosa, le Congolais (RD Congo) Félix Tshisekedi, le Mozambicain Felipe Nyusi, la Première ministre gabonaise, Mme Rose Christiane Ossouka, etc. La date du 28 août pour les obsèques de l’ancien Président n’a pas été choisie au hasard par le gouvernement angolais. C’est la date anniversaire de sa naissance. José Eduardo Dos Santos aurait eu ses 80 ans ce jour-là.
Après avoir réussi le pari d’assurer à son ancien leader des obsèques dignes de son rang, devant l’opposition des enfants qui considèrent cet hommage comme un théâtre, en raison de la politique de lutte contre la corruption qui vise la famille et les proches du Président disparu, le M.p.l.a est sur le qui-vive après la contestation des résultats provisoires des élections législatives et présidentielle à l’issue du scrutin du 23 août dernier.
Selon les résultats préliminaires publiés jeudi 25 août, par la Commission nationale électorale, après comptage de plus de 97% des suffrages exprimés, le M.p.l.a est en tête avec 51,07%, contre 44, 05% à l’Unita qui rejette ces résultats. Le score du parti au pouvoir est du reste en recul par rapport à ceux d’août 2017 où il avait obtenu 61,08%.
Le candidat de l’Unita, Adalberto Costa Júnior, relève des «différences flagrantes» entre les chiffres mentionnés dans les procès-verbaux des bureaux de vote et ceux publiés par la C.n.e. Il cite trois provinces différentes (Luanda, Moxico et Cuanza-Sul), où les résultats officiels minimisent les votes de l’Unita. La crise électorale risque de voir le jour en Angola, si l’Unita persiste dans ses revendications.

Un système électoral particulier
Le système électoral angolais est particulier. Déterminé par la loi électorale du 1er novembre 1991 retouchée le 21 décembre 2012, ce système combine les élections législatives avec l’élection présidentielle, pour un mandat de cinq ans. Ainsi, l’Assemblée nationale, qui compte 223 sièges est constituée par des députés élus de deux manières.
90 d’entre eux sont élus dans 18 circonscriptions (à raison d’une liste de 5 candidats par circonscription) dans un scrutin direct proportionnel, selon le système d’Hondt. 130 sont élus sur des listes nationales bloquées présentées par des partis ou coalitions de partis. Est élu Président de la République, le candidat en tête de la liste du parti ayant gagné le scrutin. 3 sièges sont pourvus par les Angolais de la diaspora, mais jusque-là, ce scrutin de la diaspora n’est jamais organisé.

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire