Sélectionner une page

Agence Prescom media : Les lauréats de la première édition de «Ponton awards» ont été primés

Agence Prescom media : Les lauréats de la première édition de «Ponton awards» ont été primés

Organisée par l’Agence Prescom media, aux destinées de laquelle préside Gildas Bakala, «Ponton awards» est une cérémonie qui a pour objectif de mettre à l’honneur et récompenser des personnes physiques et morales se distinguant dans leurs domaines respectifs et évoluant à Pointe-Noire, la capitale économique. La cérémonie de remise des prix aux lauréats de la première édition de cet événement, qui est aussi appelé la soirée du mérite pontégrin et dont le crédo est «Vos actions ne serons plus oubliées», s’est déroulée le 15 août dernier, au Prince hôtel.
Cinq lauréats ont été primés par le jury présidé par Armand Kani Okoko, sous le regard de Philippe Mboumba, conseiller socio-culturel de député-maire de Pointe-Noire. Il s’agit de:
-Adriana Talansi, styliste, créatrice de mode, dans la catégorie «Modèles artistiques»;
-Kriss Brochec, e-consultante, formatrice Ceo de l’Amid (catégorie «Engagement jeunesse»);
-la société Cowbell, comme meilleure société culturelle;
-Emmanuel Nketé, entrepreneur culturel, créateur du magazine «Jeunes émergents», en catégorie «Excellence entrepreneuriat»;
-Achley Moi-Bayonne, fondateur de l’Association génération dorée, en catégorie «Excellence sport».
Les récipiendaires ont reçu, chacun, un trophée, un diplôme, des bons d’achats, des appareils électroménagers et des dons divers.
Pour son implication dans la réussite de la première édition de «Ponton awards», la mairie de Pointe-Noire a reçu le trophée du partenaire remis par Gildas Bakala à Philippe Boumba, son représentant. «Dans deux ans, la ville de Pointe-Noire va fêter son centenaire. Nous avons besoin de telles initiatives pour que notre ville s’illumine et qu’elle devienne un véritable hub touristique, qu’elle s’ouvre davantage au monde», a-t-il soutenu.
Signalons que près de 2.275 votes ont été recueillis par le jury. «On doit réduire le fossé qui existe entre la jeunesse congolaise et le monde de l’entreprise, parce que ce fossé se fait de plus en plus grand. On doit mettre la jeunesse au sein de l’entreprise, malgré les difficultés que nous avons, renforcer la confiance des jeunes dans le monde des entreprises et l’implication des entreprises dans le secteur culturel, afin de toucher de facto la plus grande partie de la jeunesse. Alliant la jeunesse au monde de l’entreprise, nous pouvons alors conclure que tous ensemble, c’est possible», a affirmé Armand Kani Okoko, son président. Rendez-vous donc l’année prochaine pour la deuxième édition de Ponton Awards, qui, on l’espère, sera organisée dans un contexte différent que celui de la première édition caractérisée par la crise sanitaire liée à pandémie de covid-19.

N. K.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

23 octobre 2020, 03: 22

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 4
  • 28
  • 1 640
  • 3 699
  • 463
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net