Sous la direction de son président, Ferdinand Sosthène Likouka, le comité de pilotage de Durquap (Développement urbain et restructuration des quartiers précaires) a tenu sa 6ème session, jeudi 5 mai 2022, dans la salle des conférences Fleuve Congo du Ministère de l’équipement, de l’aménagement du territoire, des grands travaux, à Brazzaville. Il ressort de cette session que le Projet Durquap sera clôturé le 30 juin 2022. Une extension de quelques mois est en cours de négociation, pour permettre au comité de pilotage d’achever toutes ses activités. Mais, surtout, le gouvernement entend obtenir de la Banque mondiale la mise en place d’un nouveau projet, pour poursuivre l’urbanisation des quartiers précaires.Avec la mise en place d’un nouveau projet, quatre quartiers sont visés pour être aménagés, à savoir: le quartier Latanaf, dans le premier arrondissement Makélékélé, et Manianga, dans le neuvième arrondissement Djiri à Brazzaville et deux autres quartiers à Pointe-Noire.
Dans son mot d’ouverture, Ferdinand Sosthème Likouka a déclaré que le Projet Durquap va poursuivre ses activités, en attendant que le gouvernement poursuive ses contacts avec la Banque mondiale.
Le coordonnateur du projet, Alain Alfred Elali, a présenté l’ordre du jour qui a permis à chaque expert du Projet Durquap, d’édifier les membres du comité de pilotage sur le travail réalisé, notamment l’utilisation des fonds, la gestion des plaintes, l’indemnisation des propriétaires ayant enregistré des dommages dans leurs habitations pendant la réalisation des ouvrages, etc.
Au sortir de la réunion, le coordonnateur du projet a souligné que «cette session a permis d’examiner le budget exercice 2021 et ensuite d’adopter le budget exercice 2022. Huit dossiers ont été examinés, les plus importants, ce sont le budget 2022 et l’évaluation du budget 2021 qui s’élève à plus de 16 milliards de francs Cfa et celui de 2022 qui est chiffré à près de 18 milliards de francs Cfa. Le projet clôture le 30 juin 2022. Nous sommes en négociation avec la Banque mondiale, qui est notre partenaire technique et financier, pour obtenir une extension de trois à quatre mois, pour permettre d’achever toutes nos activités, afin de clôturer le projet dans des conditions acceptables. Le gouvernement est en négociation avec la Banque mondiale pour un éventuel Durquap 2, peut-être qu’il ne sera pas appelé ainsi, mais un projet qui va intégrer les activités de Durquap 1 et les activités que le projet Peedu a eu à exécuter. Les négociations, qui sont en cours, concerneront les quartiers Latanaf et Manianga à Brazzaville, tandis qu’à Pointe-Noire, ce sont les quartiers limitrophes aux quartiers Mboukou et Tchiniambi qui sont concernés».

Narcisse
MAVOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici