L’O.n.g Pratic (Une plateforme d’échange, de réflexion et d’expositions sur les bonnes pratiques du numérique et de l’innovation), que dirige Luc Missidimbazi, organise chaque année, un salon international des technologies de l’information et de l’innovation appelé Osiane. Cette rencontre des mordus du monde numérique est à sa sixième édition, qui se tient du 26 au 30 avril 2022, au Palais des congrès de Brazzaville, sous le thème: «Engageons-nous pour les transformations durables».Assurant l’intérim du Premier ministre, le ministre d’Etat Alphonse Claude N’Silou, ministre du commerce, des approvisionnements et de la consommation, a ouvert la 6ème édition d’Osiane. C’était en présence de Léon-Juste Ibombo, ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, de Maleye Diop, représentant-résident du système des Nations unies au Congo, Louis-Marc Sakala, directeur général de l’A.r.p.c.e (Agence de régulation des postes et communications électroniques), des acteurs majeurs des secteurs publics et privés de l’écosystème numérique d’Afrique central, et de bien d’autres invités.

Le ministre d'Etat N'Silou (au-milieu) pendant la cérémonie d'ouverture d'Osiane
Le ministre d’Etat N’Silou (au-milieu) pendant la cérémonie d’ouverture d’Osiane

Dans son mot de circonstance, Louis-Marc Sakala a affirmé, «l’A.r.p.c.e  porte un regard lucide sur l’impact du digital sur l’économique de notre pays et celui de la sous-région». Tout en étant convaincu que «le numérique est un levier de transformation digital et global de la société et de l’action publique, au-delà de la sphère technologique et économique».

Louis Marc Sakala, directeur général de l'A.r.p.c.e
Louis Marc Sakala, directeur général de l’A.r.p.c.e

Pour Maleye Diop, «le P.n.u.d, à travers ses innovations au développement, veut offrir un espace aux acteurs publics et privés, surtout aux jeunes porteurs d’idées innovatrices, pour les propulser». Il sollicite l’appui des pouvoirs public pour accompagner ces efforts vers un développement durable.
Le gouvernement est clairement engagé dans cette nouvelle économie. «Le capital humain étant un élément-clé, le gouvernement de la République a réintégré son engagement au cours du présent quinquennat, pour préparer les jeunes à l’emploie, par la formation qualifiante, afin de répondre aux métiers du futurs. C’est dans ce contexte qu’il a été érigé, en partenariat avec la commission des Nations unies pour l’Afrique, le Centre africain de recherche en intelligence artificielle», a déclaré le ministre Léon-Juste Ibombo.
Par visioconférence depuis Kinshasa, le ministre Kolongele Eberande, du numérique de la RD Congo, a déclaré que «le numérique s’impose, aujourd’hui, comme un défis à relever pour toutes les Nations. Au rang de ces défis, on trouve entre autres, les questions liées à la protection des données à caractère personnel, la cybercriminalité et la cyber-sécurité». Il en appelle à une mutualisation des forces des pays de la sous-région d’Afrique centrale, pour faire face à ces défis.
De son coté, Cheick Modibo Diarra, ancien Premier ministre du Mali et invité d’honneur de cette édition, qui n’a pas pu effectuer le déplacement de Brazzaville, à cause de l’embargo imposé dans son pays, a loué cette initiative. «Osiane répond sans nul doute à plusieurs de nos attentes. C’est un exemple pour l’Afrique», a-t-il dit.
Ouvrant les travaux, le ministre d’Etat N’Silou a affirmé qu’«Osiane impulse, désormais, une dynamique nouvelle en Afrique et que le gouvernement accordera une attention particulière aux recommandations des débats et aussi un grand intérêt aux solutions et produits exposés tout au long du salon».
Après la conférence inaugurale, il y a eu une conférence de haut-niveau sur les ministres et les institutions internationales, suivie de différentes communications jusqu’à17h. Grâce au sponsoring de nombreuses sociétés, dont l’A.r.p.c.e, Osiane offre une plateforme d’échanges et de réseautage qui participe à la promotion du numérique dans la société.

Roland KOULOUNGOU
Pour plus d’informations sur le salon: www.osiane.cg

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici