Sélectionner une page

5ème R.g.p.h (Recensement général de la population et de l’habitation) : Le dénombrement principal prévu du 21 novembre au 20 décembre prochain

5ème R.g.p.h (Recensement général de la population et de l’habitation) : Le dénombrement principal prévu du 21 novembre au 20 décembre prochain

Le dénombrement principal du 5ème Recensement général de la population et de l’habitation (R.g.p.h-5) se déroulera du 21 novembre au 20 décembre prochain sur tout le territoire national, a annoncé, le 22 septembre 2020, à Brazzaville, la présidente de la Coordination nationale du recensement, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande. Elle a fait cette annonce au cours de la réunion de la coordination nationale du R.g.p.h-5, en présence de plusieurs ministres impliqués dans cette opération de grande envergure. A cette occasion, elle a appelé au respect strict de ce calendrier.

Selon la ministre Ebouka-Babackas, il s’agit d’un calendrier idéal pour disposer de l’effectif total de la population, sa répartition géographique, ses caractéristiques sociodémographiques et culturelles, des caractéristiques de l’habitation, des équipements et des outils de production des ménages et des mouvements naturels et migratoires de 2020. «Il nous appartient de confirmer l’urgence de la mobilisation des ressources financières et matérielles à l’issue des présentations détaillées de l’équipe technique permanente», a-t-elle dit.
Soucieuse du respect du calendrier prescrit, la coordination nationale du recensement a encouragé l’équipe technique permanente à redoubler d’efforts afin de réaliser le dénombrement principal avant la fin de l’année, ce malgré un contexte rendu plus difficile par l’observation des mesures barrières du fait de la pandémie de la covid-19.
Par ailleurs, Mme Ebouka-Babackas a souligné l’importance pour la coordination nationale de prendre acte des avancées du R.g.p.h-5, surtout des bonnes décisions pour que le calendrier soit respecté. De même, elle a informé les participants que le calendrier retenu sera soumis au Premier ministre chef du gouvernement, pour qu’il prenne un acte qui va situer exactement le début du comptage de la population et la fin de cette opération.
Prenant connaissance du compte-rendu de la cartographie censitaire, elle a rappelé que les opérations du R.g.p.h-5 n’ont pas connu d’arrêt prolongé pendant la période de confinement. Cela est dû au fait que le gouvernement avait décidé, par décret du Premier ministre n°2020-103 du 6 avril 2020, de poursuivre la mise en œuvre du R.g.p.h-5 au regard de son caractère jugé prioritaire, afin de le finaliser dans le temps prescrit, a-t-elle expliqué.
«Le professionnalisme des équipes sur le terrain a permis que la collecte des données de la cartographie censitaire numérique soit réalisée du 4 mars au 30 juin 2020 sur l’ensemble du territoire national, dans le strict respect des mesures barrières», a-t-elle ajouté.
Au terme de cette réunion, Mme Ebouka-Babackas a souhaité qu’à la prochaine session, les avancées réalisées dans la mise en œuvre du R.g.p.h-5, soient mises à l’actif d’un engagement politique ferme du gouvernement vis-à-vis des partenaires au développement et d’une rigueur technique des différents acteurs sur le plan national.
L’objectif général du recensement de la population est de disposer d’informations fiables sur son effectif global et sur ses caractéristiques démographiques et socio-économiques, ces informations devant régulièrement être actualisées pour demeurer pertinentes et permettre au gouvernement de réaliser ainsi sa 5ème opération du genre.
A cet effet, l’Exécutif s’est doté d’un dispositif institutionnel complet avec la publication du décret n°2017-165 du 24 mai 2017 modifié par décret n°2019-130 du 17 mai 2019 portant organisation du R.g.p.h-5.

Marlyce TCHIBINDA BATCHI
ACI (Agence Congolaise d’Information)

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

28 octobre 2020, 01: 24

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Commentaires récents

    Votre Publicité

    Archives

    Statistiques de notre site

    • 1
    • 27
    • 1 713
    • 3 993
    • 521
    • 579
    • 18 octobre 2020

    Votre météo

    booked.net