L’Université Marien Ngouabi a présenté, lors d’une cérémonie, samedi 19 mars 2022, au Palais des congrès, à Brazzaville, ses promus et lauréats aux différentes sessions de la 43ème session des C.c.i (Comités consultatifs interafricains) et du 20ème concours d’agrégation des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion du Cames (Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur). La cérémonie, ponctuée par le port des toges, épitoges et toques, sous les ovations des parents, amis et connaissances des heureux récipiendaires, s’est déroulée en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, de quelques membres du gouvernement, dont la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, Mme Edith Delphine Emmanuel Adouki.

A l’issue de la 43ème session des C.c.i (Comités consultatifs interafricains) 2021 du Cames, dont les résultats avaient été validés les 14 et 15 septembre 2021, en visioconférence, avec la participation du Secrétaire général du Cames, le Pr Bertrand Mbatchi, et du C.c.g (Comité consultatif général) présidé par le Pr Maurice Aurélien Sosso, l’Université Marien Ngouabi a réalisé une moisson appréciable.
Pour l’ensemble des grades, l’Université Marien Ngouabi avait présenté 97 dossiers de candidature, dont 16 dossiers pour le grade de professeur titulaire, 30 dossiers pour le grade de maître de conférences et 51 dossiers pour le grade de maître assistant. 83 dossiers sur 97 avaient été inscrits sur les différentes listes d’aptitude du Cames.
Ainsi, selon les résultats présentés par le Pr Arsène Lenga, directeur de la recherche, l’Université Marien Ngouabi a obtenu 10 professeurs titulaires sur 16 dossiers présentés, soit un taux de réussite de 70,5%, 25 maîtres de conférences sur 30 dossiers présentés, soit un taux de réussite de 83,33%, et 48 maîtres assistants sur 51 dossiers présentés, soit un taux de réussite de 94,12%. La moisson est tout de même appréciable.
Comparativement à la 42ème session des C.c.i, une baisse a été constatée aussi bien en nombre de dossiers présentés (125 dossiers à la 42ème session, contre 97 dossiers à la 43ème session) qu’au niveau du taux de réussite de l’année 2019, notamment au grade de maître assistant.
A noter que le Parcours des sciences et techniques de la communication (où l’on forme les futurs journalistes), à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash) s’est enrichi, à l’issue de cette session, d’un professeur titulaire, Jean-Félix Makosso, et de deux maîtres assistants, Benjamin et Séraphin Ngoma.
Quant au 20ème concours d’agrégation pour l’obtention du grade de maître de conférences agrégé, dans les disciplines des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion, il s’est déroulé en présentiel, du 5 au 17 novembre 2021, à Cotonou, au Bénin. La moisson pour l’ensemble des pays de la zone Cames a été en deçà des résultats attendus. Trois lauréats ont honoré le Congo: deux en sciences économiques et un en sciences juridiques.
Tout en félicitant les heureux récipiendaires, le président de l’Université Marien Ngouabi, Gontrand Ondzotto, a indiqué qu’il appartiendra aux promus et aux lauréats de «maintenir la flamme du chercheur et d’œuvrer utilement au développement de la recherche scientifique et au rayonnement, au-delà des frontières nationales, de l’Université Marien Ngouabi».
Pour sa part, la ministre Edith Delphine Emmanuel Adouki a consolé les recalés, en leur demandant de redoubler d’efforts pour réussir aux prochaines sessions. Elle a promis vouloir s’impliquer davantage à la promotion des universités congolaises.

Joseph
MWISSI NKIENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici