L’Ecole primaire Président Alphonse Massamba-Débat B a remporté la troisième édition de l’émulation scolaire «Ecole propre» qui s’est déroulée sous le thème: «Responsabilité sociétale des écoles dans la gestion des déchets et latrines». La cérémonie de proclamation des résultats a eu lieu mercredi 2 février 2022, au C.i.o (Centre interdiocésain des œuvres), à Brazzaville, en présence de plusieurs invités, dont Mmes Yvette Elenga, représentante de la Direction départementale de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Léa Tardieu, cheffe de service société civile à l’Ambassade de France et Allisande Ross, conseillère à la diplomatie publique à l’Ambassade des Etats-Unis. Les directeurs des écoles publiques primaires de Makélékélé retenues pour la finale y étaient également présents. Il s’agit des écoles primaires Président Alphonse Massamba-Débat B, Angola-Libre, Saint-Michel de Ngangouoni, Auguste Bitsindou C et Louango Marine A.

Pauline Kaya (à g.) recevant les outils aratoires des mains de Léa Tardieu.
Pauline Kaya (à g.) recevant les outils aratoires des mains de Léa Tardieu.

Encourager les écoles primaires publiques du premier arrondissement Makélékélé, à Brazzaville, à la bonne gestion des déchets, tel est l’objectif que s’est fixé, depuis trois ans, l’Association Dynamique action environnement (D.a.e), à travers son projet de «gestion durable des déchets dans l’arrondissement 1 Makélékélé», porté par l’O.n.g P.e.a (Association de protection de l’environnement), membre du P.c.p.a (Programme concerté pluri-acteurs) et financé par l’A.f.d (Agence française de développement) et le C.f.s.i (Comité français de solidarité internationale).
Interrogé par la presse, Mme Allisande Ross a félicité le coordonnateur de ce projet, Serge Patrick Mvouama, et son équipe, pour l’intérêt qu’ils accordent à la protection de l’environnement. Elle a fait savoir que son pays dispose de moyens nécessaires pour accompagner tous ceux qui veulent œuvrer dans le même sens. «Ce genre de projet qui vise la sensibilisation des enfants pour sauvegarder l’environnement est très important», a-t-elle déclaré.
De son coté, Léa Tardieu a affirmé que «l’émulation école propre est une belle initiative en ce qu’elle regroupe plusieurs thématiques prioritaires de la France, à la fois la préservation de l’environnement, mais également l’éducation, parce qu’en fournissant un environnement et un cadre sein pour les élèves, cela permet d’assurer une éducation de qualité». Toutefois, elle a annoncé qu’un appel à projet est en cours, à l’Ambassade de France, jusqu’au 31 mars 2022, dans le cadre de la protection de l’écosystème.
Par ailleurs, après avoir suivi, avec attention, la présentation, par les directeurs des écoles, des solutions écologiques apportées dans leurs établissements scolaires respectifs, les membres du jury ont, après concertation, porté leur choix sur l’Ecole primaire Président Alphonse Massamba-Débat B qui déclasse ainsi à la première place, l’Ecole primaire Angola-Libre, qui avait remporté la deuxième édition.
Signalons que cette troisième édition marque la fin du projet de gestion durable des déchets, à Makélékélé. Il va se déplacer dans d’autres arrondissements qui sont également confrontés aux mêmes problèmes d’assainissement et de gestion des déchets. Signalons que la troisième édition de l’émulation scolaire école propre s’est tenue avec l’appui de la Bralico (Brasserie et limonaderie du Congo).

Roland
KOULOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici