Les feux de la 19ème édition du Festival Mantsina sur scène se sont éteints le jeudi 22 décembre 2022, à l’espace culturel «Gare aux pieds nus», au quartier Sadelmi, à Mfilou, le septième arrondissement de Brazzaville, après dix jours d’intenses activités culturelles. Selon la directrice artistique de ce festival, Mme Sylvie Dyclo-Pomos, la 19ème édition du Festival Mantsina sur scène a tenu son pari, malgré les difficultés logistiques d’organisation.

D’après Sylvie Dyclo-Pomos, «mantsina» est un vocable kongo qui signifie une bonne senteur ou un bon parfum. C’est donc l’idée de mettre sur scène, les meilleures créations, du travail bien fait. Le thème de la 19ème édition du Festival Mantsina sur scène, «Aller au-delà», voulait dire que cette édition avait pour but d’aller au-delà de ce qui se fait d’habitude, avec plus de créations et d’intelligence.

Mme Sylvie Dyclo-Pomos.
Mme Sylvie Dyclo-Pomos.

Initiée en 2000 par l’Association Noé culture, formée par un collectif d’artistes congolais, le Festival Mantsina sur scène est une vitrine qui présente, depuis plus de vingt ans, des réalisations artistiques, des pièces de théâtre, des conférences et des lectures. Elle a aussi pour mission de former les jeunes au théâtre, en animant des ateliers d’écriture, de lecture et de scénographie, pour la promotion de l’art théâtral. Le but est aussi d’occuper les jeunes pour les détourner de l’oisiveté qui les conduit souvent à des actes inciviques et à la délinquance.
Pour la 19ème édition, tenue du 13 au 22 décembre 2022, les artistes sont venus du Cameroun, de la Guyane, de la France, de la Suisse, de la RD Congo et du Congo, pays hôte. Ces activités se sont déroulées sur six sites, à savoir: I.f.c (Institut français du Congo), Espace Mantsina, au quartier à Matour (Makélékélé), Gare aux pieds nus au quartier Sadelmi, Les ateliers Sahm à Mpissa (Bacongo), l’Espace Tabawa et l’Espace Noura à la Main Bleue (Bacongo).
La directrice artistique du Festival Mantsina sur scène a précisé que plusieurs conférences ont été données. Il s’agit de: «Soutien au théâtre francophone: un enjeu pour la Commission internationale du théâtre francophone», par Éric Delphin Kwégoué, expert artistique de l’O.i.f (Organisation internationale de la Francophonie); «La voix des femmes», par Abdon Fortuné Koumbha, comédien, directeur artistique du Festival Dol’En Scène; «La cartographie des acteurs culturels et des circuits routiers en Afrique centrale», par Pierre-Claver Mabiala, directeur artistique de l’Espace culturel Yaro; «Slam et tradition», par le professeur Auguste Miabéto Ladi; «Le théâtre congolais», par Matondo Kubu Turé, sociologue, metteur en scène.
Cette édition a été soutenue par seize partenaires dont la R.f.i (Radio France internationale).
Dans son discours de clôture, Sylvie Dyclo-Pomos a déclaré que la 19ème édition de Mantsina sur scène a tenu à voir et à entendre une vingtaine de spectacles de toutes les disciplines: théâtre, danse, musique, lecture. «Le festival a connu la participation d’une vingtaine d’auteurs, des rencontres et des conférences qui ont fait résonner les murs de Matour, Mpissa, Guynemer et Sadelmi, les quartiers de la 19ème édition», a-t-elle dit. Elle a annoncé les couleurs de la prochaine édition. «Pour les vingt ans du festival, en décembre 2023, nous avons déjà reçu les dossiers de participation des compagnies des pays suivants: le Vietnam, la Belgique, le Canada, le Brésil, la France, le Sénégal, la Turquie, le Liban, la Côte-d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, la Guyane, le Gabon, le Burundi», tout en affirmant que d’autres compagnies s’ajouteront. Rendez-vous l’année prochaine.

Eugène GAMPAKA